Équipe clinique

Depuis les 25 dernières années, la recherche clinique initialement mise en place par le Pr Patrick Lévy et maintenant coordonnée par le Pr Jean Louis Pépin représente un volet essentiel du laboratoire HP2 avec pour objectif l’étude des troubles respiratoires au cours du sommeil. Cette recherche clinique est actuellement reconnue sur le plan national et internationalement avec plus de 250 publications indexées.

 Recherche clinique dédiée aux patients: La recherche clinique a pour objectif l’évaluation des maladies chroniques respiratoires, cardiovasculaires et/ou métaboliques (telles que le Syndrome d’apnée obstructif du sommeil (SAOS), le Syndrome d’apnée central du sommeil (SAOS), le Syndrome Obésité Hypoventilation (SOH), l’insuffisance respiratoire chronique ou la BPCO) sur le plan du diagnostic, des traitements, et de la prise en charge multidisciplinaire. L’accent est mis sur l’investigation du risque cardiovasculaire et des facteurs physiopathologiques impliqués dans son aggravation chez les patients atteints de pathologies chroniques.

De nombreuses études de recherche clinique locale mais est aussi multicentriques nationales et internationales visent ainsi à tester des stratégies innovantes de prise en charge intégrée des pathologies. L’efficacité de l’assistance ventilatoire (pression positive continue (PPC) ou ventilation non-invasive (VNI)), des traitements pharmaceutiques innovants ou de l’action sur les habitudes de vies (activité physique et nutrition) ou encore l’effet synergique d’une combinaison de thérapeutiques, constituent des axes principaux d’investigation. (lien sur les études sommeil dans clinical trial : http://clinicaltrials.gov/ct2/results?term=Grenoble+sleep&pg=2)

L’accent est mis sur l’investigation du risque cardiovasculaire et des facteurs physiopathologiques impliqués dans son aggravation chez les patients atteints de pathologies chroniques. De plus, la recherche s’intéresse particulièrement aux mécanismes physiopathologiques de la tolérance à l’effort, tant sur les aspects cardiorespiratoires que fonctionnels et musculaires. Ainsi pour exemple, des études sont actuellement menées dans l’aggravation de la rigidité artérielle chez les patients atteints d’une Broncho-pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), de l’apport de l’exercice chez des patients obèses porteur d’un syndrome d’apnée du sommeil correctement traité ou encore dans l’impact de la prise en charge des troubles respiratoires nocturnes dans les pathologies chroniques comme l’insuffisance cardiaque et le diabète.

Enfin, le laboratoire prend une part active dans la constitution de bases de données nationales (OSFP : lien) et internationale européenne (ESADA :lien) et mondiale (SAGIC :lien) afin de conduire des études en population générale sur de nombreux effectif dont le but reste la compréhension physiopathologique et l’amélioration des soins.

 Investigations cliniques et techniques de mesures physiologiques: Des technologies novatrices et performantes favorisent l’évaluation de ces différentes facettes de la maladie et le niveau de qualité du laboratoire. Sur le plan recherche sont pratiquées couramment des mesures physiologiques de la fonction vasculaire par le tonus artériel périphérique et la vitesse d’onde de pouls carotido-fémorale, de la structure vasculaire (IMT carotidienne) et des mesures des flux vasculaires par pléthysmographie, ou doppler (cutané, vasculaire et ophtalmique)(Figure1) mais encore de l’évaluation du système de régulation cardiovasculaire par l’activité neurale sympathique (MSNA), la sensibilité du baroréflexe, le monitoring ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) en collaboration avec le service de cardiologie du CHU de Grenoble. (Figure 2)

Par ailleurs, le laboratoire est particulièrement attentif à la qualité du phénotypage respiratoire nocturne et diurne, tant dans cadre de la pratique clinique de routine que de la recherche. Les évaluations du sommeil par polysomnographie (laboratoire du sommeil) sont de haute qualité et des outils d’évaluations ambulatoires et de dépistage sont régulièrement utilisés et développés chez les patients en routine clinique et dans les études de cohorte. (Figure 3)

Recherche Physiologique et Hypoxie: Depuis de nombreuses années le laboratoire explore les modifications physiologiques cardio-respiratoires induites par l’exposition à l’hypoxie continue et intermittente. Nous avons établis un concept d’exposition à l’hypoxie continue [Alt] et d’hypoxie intermittente [3 papiers] permettant d’exposer des sujets sains au cours de leur sommeil à ce stimulus physiopathologiques. Ces outils permettent au laboratoire d’étudier de façon unique au monde non seulement les mécanismes physiopathologiques initiés par ce type d’exposition mais également d’apprécier les mécanismes de protection. Ces aspects permettent une meilleure compréhension des mécanismes de la morbidité cardiométabolique reliée au syndrome d’apnée du sommeil, mais sont également une fenêtre particulièrement opportune pour mettre en évidence les mécanismes protecteurs physiologiques liés à l’hypoxie pris en défaut dans cette même pathologie.

Collaboration Scientifiques: Enfin, de nombreuses collaborations ont été mises en place dans le cadre des évaluations multidisciplinaires des patients avec les cardiologues, les diabétologues et les biologistes du CHU de Grenoble ainsi qu’avec de nombreuses équipes de recherche sur le plan national et international.